Cité Mirabel ouvre ses portes à la Chine

 In Non classifié(e)

Le lundi 5 février, une rencontre visant à élargir les relations et à développer de nouvelles collaborations économiques entre la Chine et la Ville de Mirabel a eu lieu dans le Centre d’affaires OVUM à la Cité Mirabel.  Pour l’occasion, Jean Bouchard, maire de la Ville de Mirabel, était présent en compagnie de Gilbert Leblanc, directeur de Mirabel Économique. À l’ordre du jour, les plus récents projets annoncés lors du dévoilement du Budget 2018 de la Ville de Mirabel ont été présentés. Par la suite, Ray Junior Courtemanche a présenté, dans son dynamisme habituel, la Cité Mirabel et les futurs développements à y prévoir : clinique médicale, condos modernes de 15 étages, restaurants branchés, services essentiels, etc. Pour finir, afin de montrer l’avancement des projets en cours et le dynamisme de la région, une visite des lieux est venue conclure la rencontre. Tout au long de cet avant-midi fort en échanges, tous semblaient enthousiastes face au renouveau que l’on vit présentement à la Cité Mirabel. Selon l’ambiance et les réactions sur place, la rencontre peut d’ailleurs être qualifiée de réel succès. Un prochain rendez-vous à prévoir? Certainement!

Mettre en valeur la région                                    

 Depuis l’aube du 20e siècle, la Chine a toujours eu un rôle à jouer dans le développement du Canada que l’on connaît aujourd’hui. En effet, dès 1881, ce sont près de 15 000 travailleurs chinois qui ont contribué à la construction du chemin de fer transcontinental du Canadien Pacifique, sous des conditions qui sont aujourd’hui déplorées. S’en suivra une immigration massive, notamment à Vancouver, qui compte d’ailleurs aujourd’hui la plus grande diaspora chinoise au Canada.

À ce jour, le Canada est non seulement un important partenaire commercial pour la Chine, mais aussi un milieu accueillant pour ceux qui désirent y investir ou y rester. Alors que les métropoles comptent maintenant sur de grandes diasporas chinoises et sont de plus en plus prisées par les touristes asiatiques, il est primordial d’établir une communication afin de valoriser les attraits des régions et des villes, autres que Montréal, Toronto ou Vancouver, qui connaissent elles aussi un essor économique et un potentiel d’attrait certain.

La Chine et le Canada, et quelques chiffres           

1,5 MILLION – C’est le nombre de citoyens d’origine chinoise que le Canada comptait lors du recensement de 2016, soit l’une des plus importantes diasporas chinoises au monde.

Près de la MOITIÉ de la population de Vancouver est d’origine asiatique

Montréal compte sur la 3e plus grande diaspora chinoise, avec plus de 91 000 résidents d’origine chinoise.

Tourisme et investissement 

 1 TRILLION en investissement immobilier chinois à l’étranger dans la prochaine décennie : c’est ce que prévoit Juwai, la plus grande plateforme dans l’immobilier en Chine. Selon cette dernière, le Canada serait la 4e plus importante destination pour les investissements immobiliers chinois, tout juste derrière les États-Unis. Hong Kong et l’Australie trônent respectivement en 1re et 2e position.

33 POUR CENT des touristes qui ont visité le Canada lors de l’année 2015 étaient en provenance d’Asie (comparativement à seulement 13,5% en 1972). Avec l’essor de la classe  moyenne, cette croissance au niveau de l’affluence touristique en provenance de l’Asie est encore à prévoir.

109 MILLIONS – C’est le nombre de personnes que regroupait la classe moyenne en Chine en 2016, dépassant ainsi les États-Unis à ce chapitre.

Commerce 

 La Chine représente le 2e partenaire du Canada dans les exportations bilatérales. En 2016, les exportations canadiennes vers la Chine s’élevaient à  21 MILLIARDS DE DOLLARS, alors que les importations canadiennes en provenance de la Chine atteignaient au même moment 64,4 MILLIARDS DE DOLLARS.

Articles récents